Chers Messieurs, Mettez du rouge !

Mettez du rouge
Crédit Photo : Sébastien sur mettezdurouge.com

À l’occasion de la journée internationale de la femme, les hommes se mettent du rouge à lèvres dans le cadre de Mettez du rouge pour lutter contre la violence envers les femmes.


Hier encore, mon collègue de travail se confiait : « Ah, les femmes.. Vous nous rendez fous, mais on ne peut pas vivre sans vous!». Moi, j’aime à penser que « Derrière chaque homme se cache une grande femme

Je ne suis pas une militante. Je ne suis pas non plus une féministe. Je suis tout simplement une femme. La femme donne la vie à l’homme. C’est un fait. Autant que j’aime cette idée d’être supérieure, autant que l’homme me fascine. Prenez les Méditerranéens. On craque sur leur côté macho bad boy mais on adore leur côté gentlemen et protecteurPrenez les Québécois. On craque sur leur côté indépendant mais on adore leur côté respectueux de la liberté de la femme.

Détrompez-vous. Cet article n’est ni un hommage aux femmes, ni un hommage aux hommes. C’est simplement une réaction à la campagne Mettez du rouge s’adressant aux hommes.

Mettez du rouge : une tentative de conscientisation, un geste de solidarité des hommes

Mettez du rouge

À l’occasion de la journée mondiale des droits de la femme le 8 mars, nombreux hommes français, suisses, québécois et tunisiens (dont des personnalités connues) ont répondu présents à l’appel que leur a lancé Mettez du rouge, une initiative qui a vu le jour il y a 4 ans en France par Alice Lepers.

De quoi s’agit-il ? Du 8 février au 8 mars, les hommes sont invités à s’exhiber le portrait avec des lèvres rouges flamboyantes en guise de soutien à la cause contre la violence envers les femmes.

Mettez du rouge n’a pas la prétention de dire qu’en mettant du rouge à lèvres, les hommes vont faire le serment de protéger la femme et lutter contre la violence. Mettez du rouge n’est pas un appel de « mobilisation », ni d’ « engagement ». Je le vois davantage comme une graine de conscientisation semée dans les esprits. Le recours aux chiffres et aux statistiques se veut de lever le voile sur une réalité moche. Toute action concrète commence par une prise de conscience. Mettez du rouge a décidé de choisir un moyen ludique d’attirer l’attention.

Mettez du rouge

Lipstick Hours : De la France au Québec, en passant par  la Tunisie

Cette année, l’appel a traversé l’océan Atlantique pour se rendre jusqu’à chez nous au Québec, ma terre d’acceuil ainsi que les eaux chaudes de la Méditerranée pour se rendre jusqu’en Tunisie, mon pays natal. Des établissements partenaires organisent des « Lipstick Hours » le mardi 8 mars (journée de la femme) où ces hommes aux lèvres vermeilles flamboyantes sont invités à un photo booth et/ou se feront servir des verres gratuits.

À Montréal : Rendez-vous au Laïka.

À Tunis : Rendez-vous au Duplex.

Mettez du rouge

Sami Baccouche, Le Duplex, Tunis.

En fait, tout a commencé ce matin en me réveillant avec la photo Facebook d’un ami tunisien avec les lèvres barbouillées de rouge… À première vue, je me suis dis : « WTF?! ». Povocateur dans l’âme, je n’y ai vu que du feu. Mais Sami sait ce qu’il fait. Gérant du resto lounge Le Duplex à Tunis, Sami est à l’affût des tendances et un early adopter selon moi. Son resto est un incubateur de concepts novateurs. Il fût le premier à interdire les cigarettes à l’intérieur (oui, c’est encore légal à Tunis), ainsi que les cellulaires les Mardis soirs.

Ce mardi 8 mars, il accueillera des hommes aux lèvres rouges et j’espère que ce sera un franc succès pour éveiller la conscience des hommes tunisiens quant aux droits de la femme en général, au-delà même de la cause de la violence. Voici la page Facebook de l’événement Lipstick Hours au Duplex.

Mettez du rouge Tunis

De ce côté-ci de l’océan, c’est Guy A Lepage qui a propulsé Mettez du rouge avec un tweet simple et authentique.

Des réaction ridicules

Cette campagne est jeune et est loin d’être parfaite, je vous le concède. Bien qu’elle se veuille mondiale, il y a un gros travail d’adaptation à faire. Le message adressé aux hommes français se doit d’être différent de celui adressé aux hommes québécois. Je suis d’avis que la phrase [d’engagement] « Je suis un homme. Si une femme est agressée devant moi,  je m’engage à prendre sa défense. », n’a pas lieu d’être.

De plus, certaines réactions m’insupportent.

« Le recours au maquillage pour parler d’enjeux sociaux concernant les femmes, c’est tellement cliché et ridicule. » — Marilyse Hamelin, blogueuse à La semaine rose — via l’article ici Radio Canada.

Pourquoi faut-il sur-analyser ? On sait que le rouge à lèvres rouge est cliché. On sait qu’il ne définit pas la femme. Bon sang! Pourquoi s’arrêter sur ces détails de féministes endurcis ou rentrer dans les débats de genre ou d’affaires sociétales ? Mettez du rouge est juste une forme de dénonciation, une façon suggérée aux hommes d’exprimer leur soutien. Ni plus ni moins. Jamais une dénonciation n’est ridicule. L’idée du rouge à lèvres pour représenter les femmes est seulement réductrice si on décide de la percevoir ainsi.

Et qu’en est-il de la violence faite aux hommes par des femmes? — commentaire via l’article Impératif Francais.

C’est en l’occasion de la journée de la femme que Mettez du rouge est né. C’est une cause comme une autre et ça ne veut absolument pas dire qu’on ne se préoccupe pas de la violence envers les hommes. On sait qu’il y a des hommes maltraités. Ne pas en parler veut-il dire qu’on cautionne ce problème ? Un peu de bon sens svp.

Nous sommes tous concernés.

Moi je dis : Portons tous et toutes du rouge flamboyant le mardi 8 mars.