Expo 67 – Rêver le monde

expo 67

Dans le but de célébrer le 375e de Montréal et les 50 ans de la fameuse Expo 67, le Musée Stewart nous invite à une exposition inédite Expo 67 – Rêver le monde pour faire un petit saut dans notre passé commun.

Prenant affiche du 26 avril jusqu’au 8 octobre 2017, cette exposition célèbre le caractère novateur d’Expo 67.
Le caractère multimédia de ce parcours nous présente de nombreux vidéos provenant des archives de Radio-Canada et de l’ONF (Office national du film du Canada).

Étant née à Montréal bien après la fameuse exposition universelle de 1967, j’en ai beaucoup entendu parler! Comme s’il y avait eu Montréal avant l’Expo 67 et Montréal après, une ville qui enfin pouvait rêver d’être à la hauteur des autres mégapoles du monde. Pour moi, l’Expo 67 se limitait à ce qui est toujours présent dans notre bagage patrimonial. Le Casino, la Biosphère et Habitat 67 étaient pour moi, tels des vestiges d’une époque glorieuse, un rappel pour oser rêver d’un monde meilleur.

 l’Expo 67 en chiffres :  50 millions de visiteurs, plus de 700 millions de revenus directs et dérivés, plus de 26 000 enfants perdus et retrouvés !

 

L’exposition aborde l’expo 67 sous différents thèmes : Rêver l’Expo, Rêver la ville, Cauchemar de la guerre froide, Rêver l’être humain, Rêver la terre et Rêver de l’Expo. Ces thèmes nous transportent en un sens dans un monde utopique, surtout pour cette époque là.
Tout au long du parcours,  une expérience Multi-sensorielle très instructive est proposée au visiteur.


L’Expo 67 – Rêver la ville


Dans un design rappelant l’architecture d’Habitat 67, on circule à travers les différents tableaux immersifs grâce à la technologie du mapping vidéo ( projection d’images sur des surfaces tridimensionnelles). C’est en traversant ces différentes atmosphères que cette exposition sait vraiment nous transporter dans un autre temps.

 

Expo 67 – Cauchemar de la guerre froide


La scène politique de l’époque est bien dressée avec une salle fort intéressante portant sur la guerre froide où un bras de fer se mettait en place. Ces conflits politiques se vivaient aussi dans l’expo même! 


Rêver le Labyrinthe

 

Mon étape préférée du parcours fut sans aucun doute le labyrinthe. Dans cette aventure de réalité virtuelle, nous sommes touchés par cette histoire personnelle racontée tout en étant visuellement mystifiée par ces labyrinthes qui se déploient tout autour de nous! Dépendamment du nombre de visiteurs, il se peut qu’une petite attente soit nécessaire, mais ça en vaut la chandelle!

Visite guidée

Une autre belle initiative dont on peut profiter durant cette visite est une balade extérieure pour découvrir l’histoire et les sentiers de l’île Sainte-Hélène. Une promenade qui débute au Musée et se termine par l’ascension de la Biosphère. Assurez-vous que le beau temps soit de la partie!

 

Besoin encore d’un petit incitatif pour aller faire un tour au Musée Stewart?  

Cet été, le Musée ouvrira ses portes plus tard les mercredis jusqu’à 21h pour ensuite offrir aux visiteurs la chance de profiter de L’International des Feux Loto-Québec depuis sa cour. La vue sera superbe, garantie!

 

 

Pour vivre et revivre la folie de l’Expo 67, ça se passe au Musée Stewart du 26 avril au 8 octobre 2017.
Pour en savoir plus.

Laisser un commentaire