Art Souterrain, l’art contemporain pour tous!

Art Souterrain
Art Souterrain - Labor Improbus

Le festival Art Souterrain a lancé sa 10e édition samedi, lors de la Nuit Blanche et se poursuit jusqu’au 25 mars.  Le thème de cette édition est Labor Improbus, c’est à dire travail acharné. Le festival prend d’assaut le réseau souterrain piétonnier et neufs lieux satellites de Montréal.

Art Souterrain, c’est quoi?

Fondé en 2009 par Frédéric Loury, Art Souterrain est un organisme à but non lucratif. Sa mission est de rendre l’art visuel accessible au public, en l’exposant dans l’espace public, sortir un peu des sentiers battus en quelque sorte pour permettre à l’art contemporain d’atteindre et toucher le grand public. Art Souterrain organise annuellement, un festival unique en son genre en Amérique du Nord.

Art Souterrain

Swedish dads- Crédit photo Johan Bävman

En exposant au réseau souterrain montréalais, Art Souterrain entend mettre en valeur les artistes, mais aussi le patrimoine culturel de la ville souterraine et lui donner un autre visage. En exposant dans ce réseau qui voit circuler quotidiennement des hordes de personnes  se rendant au travail, aux études, les touristes, et en mettant en oeuvre différents formats de médiations, le festival incite à l’échange et à la réflexion. Art Souterrain se positionne comme un fédérateur des différents acteurs du milieu artistique mais aussi comme le lien entre ces acteurs là et un plus large public. 

Festival Art Souterrain 2018 : Labor Improbus

Crédit : Mike PATTEN

Pour cette édition, Frédéric Loury, commissaire et directeur artistique s’est entouré de Pascale Beaudet et Emeline Rosendo, commissaires invitées. Le thème, Labor Improbus, s’articule autour du travail et le rôle de l’individu comme entité essentielle dans le monde du travail ainsi que les nouvelles formes d’aliénation et conformisme imposé. C’est un thème qui explore les mécanismes de pouvoir, la pauvreté, l’épuisement, les rôles et les statuts sociaux.

Art Souterrain

Bureaucratics – Crédit Photo Jan Banning

À travers les différentes oeuvres élaborées par les artistes et leurs différentes visions du travail, le public est donc invité à se questionner, parfois d’une manière légère, d’autres fois moins, parfois indirectement, ou quelques fois d’une manière poétique, sur des thèmes liés au travail comme l’esclavagisme moderne, la condition de l’humain moderne, les espaces de travail et la migration, pour ne citer que ceux-ci.

 

Faits intéressants sur Art Souterrain 2018 :

  • Art Souterrain c’est 98 projets de 94 artistes en arts plastiques en provenance d’Europe, du Canada, du Mexique, Des États-Unis et de la Russie.
  • Le photographe Martin Parr de l’agence Magnum Photos sera exposé à Art Souterrain avec sa série Life’s a Beach.
  • Dulce Pinzon, critique l’exploitation des immigrés latino-américains et pour se faire, déguise des ouvriers en super héros et met la lumière sur eux dans sa série The Real Story of the Superheroes.
  • Raphaël Dallaporta expose l’esclavagisme domestique en France par le biais d’une série de photographies prises à l’extérieur des bâtiments où ont été enfermées des jeunes filles réduites à la servitude.
  • Pendant les 23 jours du festival, 70 activités vous sont proposées. Ces activités incluent : visites guidées, des performances gratuites, de médiations, mais aussi des parcours ludiques.
Art Souterrain

Life’s a Beach – FRANCE. Nice. 2015. ©Martin Parr/Magnum Photos

 

Pour en savoir plus sur les artistes participants au festival et les activités qui y sont proposées, consultez le site d’Art Souterrain.

 

1 Comment

Laisser un commentaire