La photographie amateur avec Michel Campeau au McCord

Michel Campeau
Anonyme, Club Photo, vers 1955. Collection de Michel Campeau

Le Musée McCord présente jusqu’au 6 mai 2018, l’exposition Avant le numériqueune synthèse des travaux du photographe et collectionneur montréalais, Michel Campeau. L’exposition regroupe des oeuvres réalisées entre 2005 et 2017 et met en avant le regard subjectif et sentimental de l’artiste à l’ère de l’argentique.

Collectionneur depuis des années mais aussi photographe, Michel Campeau nous offre une belle rétrospective de la photographie argentique.

Michel Campeau

Dans les années 1970, je collectionnais les albums de famille et les utilisais. [La collection] est un des premiers gestes fondateurs de mon travail. Avait-il dit lors d’une entrevue avec Le Devoir.

En déambulant à travers l’exposition, vous pourrez découvrir environ 90 impressions couleur et tirages argentiques, incluant des photographies que Micheal Campeau a prises lui-même, mais aussi des reproductions de diapositives acquises sur eBay par l’artiste. Michel Campeau était sur place lors du vernissage et il nous expliquait avec passion comment certaines de ces diapositives étaient trouvées. Le photographe voulait  offrir à la mémoire collective un retour sur la culture matérielle et l’héritage esthétique de la photographie argentique.

Michel Campeau

«PAS-Foto», Copenhague, DNK, vers 1956, anonyme – Collection Michel Campeau

Les amateurs de photographie seront ravis de découvrir les huit séries dans lesquelles se décline Avant le numérique. En effet, il est possible d’y admirer les processus comme le travail en chambre noire entre autres. L’artiste est allé en photographier quelques unes à l’abandon ou en démolition. Vous pourrez aussi découvrir d’autres photographies d’amateurs qui documentent leur quotidien et que Michel Campeau s’approprie car leur travail raisonne avec le sien. Il nous offre le travail, parfois de parfaits inconnus, avec un regard poétique, émerveillé face au désir d’immortaliser des moments et les rituels qui en découlent.
Bref, un hommage touchant à la grande famille des photographes que je vous conseille vivement d’aller explorer.

Michel Campeau

Rudolph Edse, Une autobiographie involontaire, vers 1953. Collection de Michel Campeau

Michel Campeau – «Avant le numérique» 

Jusqu’au 6 mai 2018 au musée McCord.

Laisser un commentaire