L’art dans tous ses états au Festival du Jamais Lu

Festival du Jamais Lu

Hier soir, j’ai été invité à la soirée d’ouverture du 17e Festival du Jamais Lu : Manifester le fragile. Du 4 au 12 mai, au Théâtre Aux Écuries, c’est à l’art qu’est dédiée cette manifestation. Chaque année, le Jamais Lu produit un festival dans trois grandes villes : Montréal, Québec et Paris.

Cet organisme ayant comme codirectrices artistiques Marcelle Dubois et Solène Paré (photo ci-bas) agit comme lieu où émerge de nouveaux textes se retrouvant par la suite sur les scènes québécoises.

Festival du Jamais lu

Marcelle Dubois et Solène Paré

La 17e édition a donc débuté hier avec la présence de Denis Bernard, Mélanie Demers, Pierre Lefebvre, Chloé Sainte-MarieLise Vaillancourt, Julie Vallée-Léger et le Choeur des inconditionnels. En ce printemps préélectoral, des sièges ont été réservés à des candidats de différents partis politiques. Des candidats de la Coalition Avenir Québec, de Québec Solidaire et du Parti Québécois y étaient présents et on même partagé un souvenir rattaché à la culture. La ministre de la culture brillait par son absence malgré l’invitation envoyée. Les artistes ont, chacun à leur tour, livré un vibrant texte, prestation, dans l’espoir de manifester le fragile en ce qui nous constitue. Ce fut une soirée vive en émotions et en réflexion quant à la place de l’art dans notre société.

Pour continuer sur cette lancée, vous pourrez à votre tour assister gratuitement aux 6@7 du Jamais Lu : Les manifestes du fragile, du 5 mai au 11 mai. Plusieurs sujets seront abordés : la santé mentale, la nature, le silence, le sacré, le désir, la mémoire collective et le temps.

C’est dès 20h que les mises en lectures et autres performances inédites auront lieu. Vous êtes conviés à la lecture de nouvelles œuvres par des comédiens qui se les approprient. Les présentations ont lieu du 5 mai au 16 mai. Je vous invite à aller sur le site internet pour aller voir leur programmation ici.

Enfin, le tout se terminera le 12 mai avec la soirée de clôture As-tu détruit quelque chose de laid aujourd’hui?, au coût de 20$. Sera présent : Catherine Dorion, Simon-Pierre Beaudet, Bureau Beige, Marc-André Cyr, Gabriel Fournier, Thomas Langlois et Annabelle Pelletier-Legros. Le titre provient d’un graffiti laissé au milieu d’une ville occidentale que ses propres citoyens avaient prise d’assaut. Ce happening littéraire mènera à réfléchir sur ce qu’on voudrait détruire pour mieux laisser entrer la lumière par la suite.

Bon à savoir : le festival du Jamais Lu se transforme, le temps du festival en quartier général où il est possible de se ravitailler par des soupers sur place par le traiteur S’emporter et de bouquiner au kiosque éphémère de la Librairie Le Port de tête.

Profitez de ce festival pour penser, réfléchir, démolir, digérer l’art. L’art dans tous ses états. Dans toutes ses formes. La manifestation est large et c’est à vous que revient cet espace d’échanges.

Tarifs pour le festival du Jamais Lu:

SOIRÉES D’OUVERTURE ET DE CLÔTURE : 20 $

LECTURES THÉÂTRALES : 15 $

LECTURE DE L’ÉGRÉGORE : 8 $

TARIFS 17 ANS ET MOINS : 8$

Laisser un commentaire