Un voyage gustatif au restaurant La Khaïma

La Khaïma
Crédit Photo Site Web La Khaïma

Grâce à l’invitation de RestoMontréal, mon copain et moi avons pu essayer le restaurant La Khaïma dans le Mile-End, connu pour sa cuisine nomade

Dès qu’on met les pieds dans le restaurant, on a l’impression d’entrer dans un autre monde, par le décor, les tapis formant une tente au plafond et les arômes venant de la cuisine. Certains endroits du restaurant sont propices aux rencontres en amoureux, tandis qu’une partie de la salle à manger propose plusieurs tables alignées où on enlève ses chaussures pour s’installer dans le confort d’un salon marocain.

La Khaïma

Crédit Photo TV5

Nous avons eu le plaisir de rencontrer le fondateur de La Khaïma, Atigh Ould, d’origine mauritanienne. Il est venu à notre rencontre pour nous expliquer le menu de la soirée. Assis avec d’autres personnes que nous ne connaissions pas d’emblée, nous avons rapidement sympathisé autour de pain pita et d’humus. La présentation des plats est conviviale et oblige à partager avec les autres à table.

La Khaïma

Salade romaine

Le souper a débuté par une soupe de lentilles (oignons caramélisés, paprika et gingembre). Grâce à sa texture lisse (on ne ressent pas les lentilles), la soupe était douce et m’a beaucoup plus. Le goût du gingembre et du paprika viennent donner une petite touche épicée. Avant les plats de résistance, nous avons reçu une seconde entrée : une salade romaine garnie d’ananas, de menthe et de pommes (mariné dans de l’hibiscus et du citron). J’ai eu un coup de cœur pour cette salade tellement estivale. J’en ai pris à trois reprises!

La Khaïma

Pour le repas comme tel, nous avons reçu le poulet de Tenadi (poulet aux olives, citrons confits et oignons), le Marjen (boulettes farcies aux dattes, tomates, poivrons) et le Magoji plat végétarien (chou, carottes, manioc, haricots, pois chiches, patates douces et zucchinis). Chaque plat était accompagné de couscous. C’était d’ailleurs un des meilleurs couscous que j’ai mangé depuis mon voyage en Tunisie. Tendre et savoureux, même quand il y avait peu de sauce (poulet de Tenadi) qui était aussi mon plat préféré de la soirée. Quant à lui, mon copain a préféré le Marjen avec les boulettes d’une taille assez généreuse.

Enfin, nous avons eu droit à une boisson faite à base de fleur d’hibiscus (très rafraîchissante) et de thé à la menthe (parfaitement sucré et non amer). Je dois avouer que nous n’avons pas eu de dessert, mais je suis prête à parier qu’ils doivent être un délice pour terminer ce repas des plus festifs.

C’est donc avec plaisir que je recommande La Khaïma pour les amateurs de couscous et de plats mijotés. Par ailleurs, avant de partir, sans même nous demander, on nous a remis des plats pour pouvoir rapporter les restants. Au lieu de jeter la nourriture, le propriétaire préfère que l’on reparte avec et qu’on la fasse découvrir à d’autres ou comme moi, cela m’a permis d’avoir un petit lunch le lendemain!

Laisser un commentaire