MTL à Table : l’Atelier d’Argentine

Atelier d'Argentine
Atelier d'Argentine - Crédit Photo Page Facebook

Montréal à Table, initiative de Tourisme de Montréal, est un  événement culinaire qui rassemble 150 restaurants participants.
J’ai visité l’Atelier d’Argentine. Je vous livre ici mes impressions.

Montréal à table, est une opportunité unique permettant aux palais gourmands de découvrir la diversité qu’offre Montréal. Dans le cadre de cet événement, nous avions eu la chance de découvrir l’Atelier d’Argentine.

J’étais d’humeur aventureuse et j’avais envie de voyager tout en restant dans la métropole. Alors mon choix s’est arrêté sur la succursale du centre-ville du restaurant argentin.
Bien évidemment, qui dit cuisine argentine dit viande et surtout viande grillée.
N’étant pas spécialement végétarienne mais plutôt une amatrice de bonne chair, je n’ai pas été déçue.

Pour sa succursale du centre-ville, le restaurant avait repris les anciens locaux du Kyozon. Le décor y est moderne, industriel mettant en avant du bois, du métal et surtout des murs de brique à leur état brut.
Un bar central agrémente l’endroit et une mezzanine au deuxième étage surplombe les tables au premier.

Trois menus nous ont été présentés : Le menu Montréal à table, le menu du soir et la carte des vins.
La liste des vins contient une vaste sélection de vins sud-américains (argentins pour la plupart) ainsi que des importations privées. Une liste de cocktails très invitante faisait aussi partie de ce menu.

Le menu de Montréal à Table proposait des classiques argentins ainsi que des plats d’inspiration italienne, normal vu que la cuisine italienne est très populaire en Argentine.

Terrine de pieuvre brûlée. Photo par Sarah Bemri

Comme entrée, j’avais pris la terrine de pieuvre brûlée, tomate rôtie sur vigne, huile d’olive à l’ail et sel de paprika fumé.
La pieuvre était exquise et on aurait presque dit que la pieuvre venait d’être pêchée.
Ça m’avait mis l’eau à la bouche pour la suite.

Onglet poêlé - Photo par Sarah Bemri

J’avais opté pour l’onglet poêlé, citrouille rôtie au four, huile d’olive extra-vierge, fromage de chèvre crémeux et basilic comme plat principal. Ayant demandé que la viande soit saignante, elle fût juteuse et  tendre à souhait et comme je l’avais demandé. Elle fondait dans la bouche et le fromage de chèvre ajoutait une note de goût intéressante. Mon petit bémol était par rapport à la citrouille qui manquait de saveur.
J’ai néanmoins joui de mon onglet, amatrice de viande que je suis.

Gâteau au fromage - Photo par Sarah Bemri

Pour le dessert, on nous avait proposé un gâteau au fromage en remplacement des pêches rôties avec la crème chantilly.
Le gâteau était bon, sans prétention et sans surprise. Ce n’était le meilleur gâteau au fromage que j’ai mangé mais je n’étais pas là pour les desserts.

Le service était discret mais attentif et à l’écoute.

En somme, j’avais eu une expérience réjouissante et intéressante. Je recommanderai sûrement l’Atelier d’Argentine avec son menu régulier pour les variétés de viandes et de spécialités offertes ainsi que les saveurs délicates.
Voyager en mangeant reste une expérience enrichissante.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *