Le  »petit bout de femme » Andy St-Louis

Andy St-Louis

Le 28 avril dernier, l’auteur-compositrice-interprète québécoise Andy St-Louis était à l’Assommoir Notre-Dame pour présenter son album « Petit bout de femme ».

La Drummondvilloise est une touche à tout. Elle est en effet chanteuse, pianiste, choriste, flûtiste et auteur-compositrice.
Finissante à l’École Nationale de la chanson en 2013, Andy ne rate aucune occasion pour se produire sur scène et c’est son assiduité et sa détermination qui lui ont valus plusieurs concours comme la finale régionale de Cégeps en Spectacle (2011) Caisse qu’on chante (2014), Fais-moi ta toune (2015) et divers prix lors d’autres concours.
Andy St-Louis a lancé son premier EP intitulé Petit Bout de Femme, le 2 septembre dernier à l’Alizée à Montréal.
Ses chansons apportent un vent de fraîcheur et de bonne humeur. Andy utilise le terme Pop-Cabaret-sympathique pour les décrire ; ça vous donne idée sur l’ambiance et le ton de ses créations!
Andy a déjà partagé la scène avec Louis-Jean Cormier et Karim Ouellet pour ne citer que ceux-ci.


Sur scène Andy St-Louis est débordante de vie et de joie, elle nous transporte dans son univers et les spectateurs ne peuvent que la suivre avec une pointe d’émerveillement et d’innocence. Ses chansons sont empreintes de tendresse et de sensibilité.

Il est correct de ne pas vouloir vieillir et de garder son cœur d’enfant. Même si le temps passe, c’est important de jouer un peu. 

Le nouveau single Ma plume s’endort a été interprété pour la première fois devant le public à l’Assommoir ce jeudi là.

Nous l’avons rencontré après son show à l’Assommoir.

 

Interview avec Andy St-Louis

Sarah Bemri : Bonsoir Andy. Alors, commençons par tes débuts. D’où vient ta passion pour la musique?
Andy St-Louis : Je faisais du piano classique depuis l’âge de 7 ans, je prenais des cours. Et au secondaire il fallait participer à une comédie musicale que j’ai écrite et pendant laquelle je chantais, alors j’ai embarqué dans le chant comme ça. Et au cégep je faisais partie d’un band et on donnait des spectacles à Drummondville.

SB : Et ton parcours après le Cégep?
ASL : Donc au Cégep de Drummondville, j’ai fait mes expériences, plusieurs concours. Et les différents concours t’aident à te forger un caractère, à accepter des critiques, tester tes limites et voir un peu ce que tu veux et veux pas faire. Après ça, je suis allée à l’École Nationale de la chanson de Granby. Et ce fût une année très productive : j’ai beaucoup écrit, en étant avec les mêmes personnes durant un an, ça m’ai donné l’occasion d’apprendre d’elles. Ça m’a permis d’en apprendre beaucoup aussi sur le métier d’auteur-compositeur-interprète. Et après cela, j’ai débarqué à Montréal.

SB : Donc tu écris et composes toutes tes chansons, en l’occurrence sur ton prochain album?
ASL : Oui exactement. Je suis en processus d’écriture en ce moment et la seule chanson qui ne va pas être une composition personnelle est le temps des cerises que j’ai interprétée tout à l’heure et qui est du domaine public et dont je fais une reprise. Je voulais la mettre au goût du jour.

SB : Et ton passage à la Voix alors?
ASL : Ah oui c’est vrai! Je suis allée là sur un coup de tête. J’étais de passage  à Montréal et j’avais une trame sonore au piano qui jouait sur mon ipod et que j’avais fait à la fin de mon Cégep et je me suis dit pourquoi pas, essayons ça.
Et je suis allée avec tellement de désinvolture, j’ai juste eu du fun. Mais par la suite, je me suis mise un peu de pression. Donc, il a eu des petits contre-temps qui ont fait que je n’étais pas au meilleur de ma forme vocale. Mais en même temps, ce n’est pas si mal parce que je suis capable de faire mon chemin moi-même, de pouvoir décider ce à quoi les gens vont m’associer. C’est plus difficile certes mais je préfère y aller plus lentement et monter plus sainement et construire une fan-base qui va rester.

SB : Tes projets pour le futur?
ASL : J’ai déjà quelques dates de prévues cet été dans le Québec. Mais j’aimerais faire une tournée en France et dans des pays francophones. Ça serait vraiment mon rêve.

SB : Je te le souhaite en tout cas!
ASL : Merci !

 

Andy St-Louis

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *