Le photographe Harry Benson à Montréal

Harry Benson

Harry Benson, le photographe de renommée mondiale est exposé présentement à la Galerie Got pour sa première exposition québécoise, exposition qui s’intitule «Harry Benson : personnes d’intérêt».

De passage à Montréal, après avoir reçu le 24 avril dernier,  le prestigieux Lifetime Achievement Award décerné par le Centre International de la Photographie à New York, nous l’avons donc rencontré et il a répondu à nos questions avec beaucoup de sincérité et d’humour.
Autant vous dire que j’étais très excitée de rencontrer le photographe surtout pour une photographe amatrice comme moi.

Harry Benson le photographe

Avec une carrière de plus de 60 ans, Harry Benson a côtoyé et photographié les grands du XXe siècle.

People like to be photographed. They like to be noticed.
And when it comes to politicians they know what to give you. They always give you something.

Né en Écosse, Harry Benson a commencé sa carrière à Fleet Street à Londres.
Par la suite on lui propose de suivre les Beatles pour couvrir leur première tournée américaine. Benson hésite car il dit qu’il est  » un photojournaliste sérieux, pas un photographe Rock’n’Roll.  » Mais il finit par accepter et il confie qu’il est heureux d’avoir changé d’avis à l’époque.
À partir de ce moment là, sa carrière prend un autre tournant. Sous contrat avec le magazine Life pendant 30 ans, il a pu prendre en photo et même côtoyer des icônes du monde politique ( 12 présidents américains allant de Eisenhower à Obama, mais aussi La reine Elizabeth II, Churchill), des acteurs ( Sophia Loren, Jack Nicholson,…), des musiciens ( James Brown, Les Beatles, Les Rolling Stones,…) mais aussi Andy Warhol et bien d’autres.

Harry Benson a aussi assisté de part son travail a des événements tragiques comme l‘assassinat de Robert Kennedy.
Mais il a aussi infiltré les rangs du KKK et fréquenté l’IRA. C’est vous dire que le bonhomme vit dangereusement!

D’ailleurs en parlant de ça, il a dit :

Je ne voulais pas mourir. J’étais photographe pas reporter de guerre et je ne voulais pas mourir en faisant mon métier.

 

 

L’assassinat de Robert Kennedy

Harry Benson était  sur place lorsque Robert Kennedy s’est fait assassiner.Il avait assisté à la réception. Il décrit le moment d’horrible, passant d’un moment de bonheur à une scène de meurtre.

This is it. You can’t mess up. You can mess up tomorrow.
It was historical, beyond me. And Bobby was a nice guy. He called me Harry.

 

L’exposition à la Galerie Got

Présentant pour la première fois au Québec le photojournaliste Harry Benson, la Galerie Got propose une cinquantaine de photographie de l’artiste et ce jusqu’au 28 mai. On trouve donc une sélection de photos des Beatles pendant leurs tournées européennes et américaines entre 1964 et 1966, une photographie de Charles de Gaules à Montréal lors de son célèbre discours et son très connu « Vive le Québec libre ! ».

On retrouve aussi et comme unique photographie en couleur, une photo de la défunte chanteuse Amy Whinehouse.
Benson avait dit qu’elle avait été photographiée pendant un laps de temps très court pendant lequel elle était sobre.

She was nice, fragile and talented. But God doesn’t know you’re a celebrity.

Harry Benson

harry Benson – Amy Winehouse, London, 2007.

 

Vous pourrez, donc, aller admirer et pour les plus nantis acheter la cinquantaine de photographies à la Galerie Got jusqu’au 28 mai.

 

Entrée libre
Adresse : 50, rue Saint-Paul O., Suite 1

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *