Une force et puissance incomparable : Lido Pimienta

Lido Pimienta

Le 16 septembre dernier, le studio Rialto était rempli d’amateurs de bonne musique et de bonne ambiance. Dans une chaleur quasi-insupportable, nous attendions l’arrivée sur scène de l’artiste colombienne Lido Pimienta. Un spectacle qui s’annonçait encendido!

L’album La Papessa sorti en 2016 de Lido Pimienta est un finaliste présélectionné pour le Prix de la musique Polaris 2017.  

J’ai eu la chance de croiser l’artiste et de lui passer mon collier fait par elle que je venais tout juste d’acheter dans le kiosque de ventes. « Tu me le passes et je te le redonne tout de suite après le spectacle?» Duhhhh! …Je n’allais surtout pas laisser cette opportunité en or s’envoler.

Après quelques minutes, elle s’était présentée sur scène avec un style vestimentaire représentant fièrement ses origines Afro-Colombienne et Wayuu : un groupe ethnique indigène de la péninsule de Guajira dans le nord de la Colombie et le nord-ouest du Venezuela.

Tout d’abord, «les hommes veuillez-vous diriger vers l’arrière pour laisser place aux femmes et maintenant les blanches derrières les noires». Un malaise s’est créée après cette demande qui semblait dure et injuste pour certains. Les plus petites à l’avant étaient ravies, car pour une fois : elles pouvaient bien voir l’artiste sur scène. Un choix dur pour certains et convenable pour d’autres!

Au moment où elle a commencé à chanter Capacidad, j’ai senti des frissons s’emparer de mon corps. “Tu tienes la capacidad de hacerme reir, y hacerme llorar de felicidad y yo ahora estoy aqui y tu eres todo y mas”, comprendre : « Vous avez la capacité de me faire rire et me faire pleurer de bonheur et en ce moment je suis ici et vous êtes tout et bien plus ».

Sa voix était si puissante et sa façon de bouger sur scène : a piece of art. Elle tenait sa longue jupe colorée d’une main. Une force de caractère qui paraissait dans sa façon de chanter Fornicarte es un arte. Des sons intégrant une variété de styles et d’influences : de la synthpop, de l’électro, des sons traditionnels indigènes et afrocolombiens.

Enfin, je vous invite à écouter son album La Papessa pour vous donner une bonne idée des causes qu’elle défend. Le titre Agua est un hymne à cette source naturelle de vie qu’on épuise dû à notre surconsommation.  Une chanteuse engagée, féministe, compositrice, interprète qui n’a pas fini de nous impressionner.

P.S : J’ai ce collier qu’elle a porté sur scène, yes!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *