Momies Égyptiennes au MBAM : Voyage dans le passé

Momies Égyptiennes au MBAM
Crédit MBAM Facebook

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) nous a invité à découvrir sa toute nouvelle exposition : Momies égyptiennes : Passé retrouvé, mystères dévoilés. Mettant en scène 6 momies de l’Égypte ancienne, cette rétrospective allie arts et science issue des recherches faites par le British Museum. Grâce à des technologies dites « non invasives », cette exposition est un voyage quasi mystique dans la fascinante Égypte ancienne.  

Momies Égyptiennes au MBAM

Vases canopes de Djedbastetiouefankh, XXXe dynastie,
vers 380-343 AEC, Hawara, Égypte, calcaire, EA 22374,
EA 22375, EA 22376 et EA 22377.
© The Trustees of the British Museum

À la rencontre des anciens

Cette exposition retrace la vie de six personnes le long du Nil. Découvrez aussi plus de 240 artéfacts (bijoux, amulettes, vases décoratifs) conservés à la perfection aidant à la mise en contexte du quotidien de ces personnes.  

Venez donc rendre visite à Nestaoudjat, une femme originaire de Thèbes, Tamout, une chanteuse d’Amon, et Irthorrou, un grand prêtre du temple d’Akhmim, ainsi qu’à leurs compagnes et compagnons. Ces personnes ont vécu au bord du fleuve le Nil entre 900 avant l’ère commune (AEC) et l’an 180 de notre ère*. 

En mettant un pied dans l’histoire, vous comprendrez pourquoi les anciens Égyptiens procédaient à tout ce processus d’embaumement de leurs morts, qui leur offrait une demeure pour « l’éternité ».

Momies Égyptiennes au MBAM

Modèle de barque funéraire, XIIe dynastie, vers 1985 — 1795 AEC, provenance inconnue, bois de figuier sycamore, EA 9525. © The Trustees of the British Museum

Note à retenir : L’étude des momies n’était possible dans le passé qu’en défaisant les bandelettes, un processus dit « invasif » et heureusement proscrit par les musées. Aujourd’hui, c’est grâce à la technologie que l’examen s’effectue. Les techniques d’imagerie médicale de pointe ont permis d’étudier ces personnes, sans les déshabiller.

Momies Égyptiennes au MBAM

Stèle funéraire de Déniouenkhonsou, XXIIe dynastie, vers 800 AEC, EA 27332. © The Trustees of the British Museum

Mon avis concernant l’exposition

L’Histoire fait partie de notre vie et les trésors qu’elle nous a apportés ne sont à manquer pour rien au monde. Surtout lorsque l’on a la chance de pouvoir les admirer de nos yeux. La profanation des tombes, elle, restera toujours un sujet délicat en mon sens. Et en acceptant d’aller voir l’exposition, je sais qu’aujourd’hui j’ai attiré un petit peu du mauvais œil sur moi, mais le jeu en vaut la chandelle, promis! 😉

Momies égyptiennes : Passé retrouvé, mystères dévoilés est au MBAM jusqu’au 2 février 2020. 

Plus d’infos

 

*Avant/après notre Ère commune est une locution destinée à remplacer « Avant/après Jésus-Christ »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *