Tout sur le homard de Gaspésie

homard de Gaspésie

La saison du homard bat son plein en ce moment. Dans les supermarchés et poissonneries, vous en trouverez qui proviennent de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, mais aussi celui de chez nous, du homard pêché au Québec, au sud de la Gaspésie.

La saison de la pêche du homard a été lancée le 9 mai en Gaspésie et cette année est encore une autre excellente année pour la pêche dans la péninsule, car c’est une des espèces qui profitent du réchauffement climatique.
Et pour les 10 semaines que dure la saison, nous aurons la chance de nous délecter de ces délicieux crustacés gaspésiens Gaspésie dont la réputation n’est plus à refaire. En effet, son habitat naturel de fonds rocailleux et d’eaux froides et limpides de la région donne plus de saveur à la chaire. 

Le homard de Gaspésie : Une pêche écocertifiée

homard de Gaspésie

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie a la certification MSC (Marine Stewardship Council), certification que le regroupement obtient d’une année à une autre attestant que c’est une pêche durable.

D’ailleurs, bien qu’il n’y ait pas de limite de capture par pêcheur, la taille des homards pêchés est bien réglementée.

Le homard de Gaspésie : Traçabilité jusqu’au pêcheur

homard de Gaspésie

Crédit photo restomania.ca

Saviez-vous que cette année marque 10 ans de traçabilité pour le homard gaspésien?
En effet, un médaillon rond accroché aux pinces du crustacé vous en assure l’origine. Le numéro qui y est inscrit vous permet de remonter jusqu’au pêcheur qui l’a capturé dans la belle péninsule. En entrant le numéro sur le site monhomard.ca, vous pourrez en savoir plus concernant le pêcheur et trouver de l’information sur la région où il pêche. Chouette non?

Cette année marque aussi la mise à l’eau du millionième bébé homard élevé en écloserie, ceci contribue au remplacement d’une partie des homards pêchés chaque année et assure la pérennité de l’espèce pour encore bien des années à venir. 

Comment cuire et apprêter le homard

Cuisson du homard

    1. Pour éviter que votre homard soit agité au moment de le mettre dans l’eau chaude, vous pouvez « l’endormir » en le mettant au congélateur pendant 5 minutes.
    2. Faire bouillir de l’eau très salée. N’ayez pas peur de mettre beaucoup de sel, mieux vaut trop que pas assez!
    3. Attrapez le homard par le dos, jamais par les pinces ni la queue et plongez le tête première et dos vers le fond de la casserole.
    4. Faire cuire pendant 15 à 18 minutes selon la taille (12 minutes par livre + 1 minute par quart de livre additionnel).
    5. Sortez le homard cuit et plongez-le dans un chaudron d’eau froide salée pour arrêter la cuisson.
    6. Préparer un gros chaudron d’eau froide très salée, puis y plonger le homard pour bien arrêter la cuisson.
    7. Si vous ne comptez pas le cuisiner tout de suite, le homard se conserve bien jusqu’à 5 jours dans le frigo, sinon on peut le congeler sans le décortiquer.

Décortiquer le homard

Parce dans ce cas-ci une vidéo serait plus judicieuse, je vous laisse la vidéo explicative de Ricardo.

Le corail de homard

homard de Gaspésie

Crédit Photo urbainecity.com

Si en décortiquant votre homard, vous trouvez une substance verte et tendre, ne la jetez surtout pas. En fait, c’est des œufs de homard et ils sont très goûteux et rehausseront vos plats. Faites ceci plutôt :

  • Mettre au four à environ 250-350 degrés F pour les déshydrater.
  • À la sortie du four, vous constaterez un changement de couleur (orange) et une texture plus granuleuse.

Vous pourrez les utiliser dans vos sauces, décorer vos salades et plats de poissons ou crustacés ainsi que les bols pokés.

Et si on accompagnait le homard de Gaspésie d’un vin québécois? 

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie et les producteurs-vignerons du Conseil des vins du Québec (CVQ) se sont associés pour proposer une variété de vins québécois qui se marieront parfaitement avec le homard de Gaspésie. 
Voici quelques suggestions : 

  • Vignoble 1292 St Croix Radisson 2019
    Ce rosé sec à la robe rose-orange s’ouvre sur des notes de petits fruits rouges des bois. Proposant un nez de belle intensité et fin dont la note finale fraîche s’harmonisera parfaitement avec les crustacés, dont le homard de Gaspésie. Disponible à la SAQ à 11,40 $
  • Vignoble Rivière du Chêne William 2019
    J’avais essayé ce vin au vignoble Rivière du Chêne lors d’une visite. 
    Le nez de ce vin blanc est très aromatique dégageant des notes de poire, de fruits exotiques et d’agrumes. Une touche délicate et locale pour agrémenter votre repas.  

    Disponible à la SAQ à 15.75$

Recettes à base de homard

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *