Frida Kahlo, la vie d’une icône : une exposition hommage à Frida

Frida Kahlo affiche expo

Frida Kahlo n’a cessé de fasciner les générations, et ce, même des décennies après sa disparition. Et si vous désirez plonger dans l’œuvre et le vécu de l’artiste, la biographie immersive « Frida Kahlo, la vie d’une icône » présentée à l’Arsenal à Montréal sera l’occasion rêvée pour le faire.

En effet, l’exposition, cocréation de la Frida Kahlo Corporation et de Layers of Reality, le célèbre centre d’arts numériques espagnol, retrace l’histoire de l’une des artistes les plus influentes de l’histoire de l’art moderne, artiste qui reste d’ailleurs plus pertinente que jamais.

L’exposition est une combinaison de projections immersives et d’installations, mais aussi une expérience de réalité virtuelle, le tout en reprenant des photos d’archives, des films originaux, qui illustrent les œuvres marquantes de Frida et des moments significatifs dans sa vie.

Pourquoi cette fascination autour de Frida Kahlo ?

Affectée par la maladie (elle souffre de poliomyélite dès l’âge de six ans) et l’invalidité (victime d’un grave accident de bus), Frida vit constamment avec la douleur. Et au-delà de cette douleur physique, c’est avec une âme meurtrie par des tourments intérieurs qu’elle créait, comme si la création était pour elle une manière de résister, de dépasser la douleur, de faire du beau de ce que la vie lui a relégué. La peinture devient vite l’exutoire de la souffrance de l’artiste mexicaine donc.

Cette résilience fait de Frida Kahlo l’icône que nous connaissons. Sa personnalité complexe et anticonformiste, à la fois forte et vulnérable, sa manière unique de s’habiller, ses relations amoureuses et artistiques, tous ces éléments font la singularité de Frida.

L’exposition reconstitue toutes ces facettes de Frida et les met en lumière d’une manière originale et visuellement attrayante.

Mon avis sur l’exposition Frida Kahlo, la vie d’une icône

L’exposition est une véritable invitation à s’imprégner de l’univers coloré de l’artiste.
Et le fait qu’on interagisse avec l’environnement autour de nous (pièce avec des miroirs, faire un coloriage, réalité virtuelle) permet de garder l’intérêt et de diversifier l’expérience.
J’ai beaucoup appris sur Frida, j’étais intriguée et émue. La trame sonore rend l’expérience très agréable, on ne s’ennuie pas, c’est informatif tout en étant divertissant.
J’ai vraiment aimé ma visite. C’est une belle sortie à faire en famille, en amoureux ou entre amis.

Les expositions immersives connaissent un véritable succès mondialement et à Montréal aussi. Vous pourrez aussi aller découvrir l’exposition Van Gogh – Distorsion.

L’exposition se poursuit jusqu’au 5 septembre à l’Arsenal d’art contemporain. Les billets sont en vente au www.fridakahlomontreal.com.

Written By
More from Sarah
Artisti Per Frescobaldi, l’art contemporain un verre à la fois
Chaque année, le programme de mécénat Artisti Per Frescobaldi de la célèbre...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.