Cycle érotique à la cinémathèque québécoise

une histoire de l'érotisme
Et Dieu...créa la femme

L’été sera chaud à la Cinémathèque québécoise! En effet, au programme du 7 juillet au 31 août, un cycle intitulé « Une histoire de l’érotisme». Une centaine de films érotiques provenant de différents pays seront au programme.

 

Si le premier baiser à l’écran ( 1896) a déclenché la polémique, le cinéma érotique a bien évolué entre temps. Et la cinémathèque compte bien montrer l’évolution de la représentation sexuelle et du désir au cinéma à travers ce cycle.

Pendant longtemps les réalisateurs ont dû jouer avec les ombres et les transparences pour créer un semblant d’érotisme.

histoire de l'érotisme

Photo tirée du film Les Amours Imaginaires de Xavier Dolan

Et puis la sortie de Et Dieu…créa la femme de Roger Vadim avec Brigitte bardot ( qui sera projeté d’ailleurs) et de Baby Doll d’Elia Kazan lancera le mouvement bien que la censure devenait de plus en plus dure.
À la fin des années 60, un fort mouvement social libertaire va permettre au cinéma traditionnel d’aborder de nouveaux thèmes et de parler plus ouvertement de relations sexuelles.

 

Le cinéma est affaire de regard et de désir, indique Marcel Jean, directeur général de la Cinémathèque québécoise.  Le cycle Une histoire de l’érotisme propose un voyage dans des lieux où nous n’osons peut-être pas aller, un voyage au-delà des interdits.

 

Parmi les films programmés et que j’ai hâte de voir ou revoir citons Monika d’Ingmar Bergman, Belle de jour de Luis Buñuel, Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, Love 3D de Gaspar Noé ( que nous avons rencontré auparavant), The Unbearable Lightness of Being, l’adaptation du roman éponyme de Milan Kundera, Les Amours Imaginaires de Xavier Dolan, Lolita, l’adaptation du roman de Nabokov, Nymphomaniac ( les deux volumes) de Lars Von Trier.
Croyez-moi j’ai dû me retenir pour ne pas mettre plus de films tellement que la programmation est variée et bien garnie.

Pour la programmation complète, visitez le site de la cinémathèque québécoise.

Une histoire de l’érotisme sera l’occasion parfaite pour découvrir ou redécouvrir des classiques du cinéma érotique!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *