Le film Antigone: percutant et d’actualité

Film Antigone

J’ai eu le privilège d’assister à la première médiatique du film Antigone de Sophie Deraspe. En salle depuis le 8 novembre, le long-métrage représente le Canada dans la course à l’Oscar du meilleur film international.

Dans l’adaptation contemporaine de la tragédie de Sophocle, le personnage éponyme du titre est interprété par Nahéma Ricci âgée de 21 ans.

Synopsis

Suite à la mort tragique de ses parents, Antigone est arrivée au Canada en bas âge. Elle vit avec sa grand-mère (Ménecée), sa sœur (Ismène) et ses deux frères (Polynice et Étéole). Malgré le choc culturel, la famille parvient à s’intégrer et à vivre des moments heureux tous ensemble.

Lors d’une intervention policière, Étéole est tué devant son jeune frère Polynice. Ce dernier est arrêté et accusé d’agression contre un policier. Antigone, atterrée par la mort de son frère aîné, veut maintenant tout faire pour aider son autre frère à s’évader de prison. Elle prendra sa place en prison en l’espace d’un instant, avant que la supercherie soit découverte.
Prête à tout, elle plaide coupable afin de purger la peine à sa place. Aidée par son amoureux (Antoine Desrochers) puis par son père (Paul Doucet), Antigone fera face au système judiciaire, la police et l’(in) justice.

Jeunesse d’actualité

En pleine restructuration du programme d’immigration, Sophie Deraspe met en image les difficultés auxquelles font face les immigrants ainsi qu’une jeunesse en pleine révolution. Afin de refléter l’ère des réseaux sociaux, le film est marqué de vidéoclips où chacun y va de ses remarques, jugements et ignorance face à l’autre.
Toutefois, plus le film avance, plus la cause d’Antigone prend de la place. Elle gagne la sympathie du public et le mouvement « Mon cœur me dit » prend forme, paroles prononcées par la protagoniste. Pensons à la force de la jeunesse en plein essor comme lors du printemps érable ou pour la lutte pour l’environnement.

Immigration

Bien que ses frères faisaient partie du crime organisé, Antigone ne cautionne pas leurs actes. Quand on lui demande pourquoi elle sacrifie sa propre vie pour celle de son frère, elle clame haut et fort l’amour inconditionnel pour la fratrie. « Ici, vous n’avez qu’à vous préoccuper du froid de l’hiver », clame la grand-mère en plein désespoir. Cette phrase m’a fait réfléchir quant à ce que peut signifier être immigrant lorsqu’on a connu la mort de ses parents, la guerre, la déportation, etc.  Avant de vouloir renvoyer les gens dans leur pays, comme le sort qui est réservé à Polynice, on devrait réfléchir à ce que cela signifie.

Verdict

Nahéma Ricci livre une solide performance tout autant que ses partenaires de jeu qui comme elle apparaissent trop peu sur nos écrans. Antigone est un film poignant sur un sujet d’actualité qui nous concerne tous. Un film à voir pour continuer à éveiller nos consciences.

Le film Antigone est en salle au Québec. 
Consultez l’horaire du film ici. 

Affiche Film Antigone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *