Feist au Jazz Fest : sensibilité et bonne humeur au RDV

Feist
Crédit Photo - Pamela Lajeunesse

Après une absence des scènes montréalaises et un nouvel album ( Pleasure) paru 6 ans après le dernier, Feist était sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier dans le cadre du Festival de Jazz.

J’aime beaucoup découvrir les artistes que j’écoute dans le contexte des concerts. Ça me permet de découvrir une autre facette d’eux. Feist fût une belle surprise dans ce sens.
Pourquoi? Ma première impression était : j’aimerais être amie avec cette Leslie Feist!

L’artiste canadienne est sympathique et simple. Elle faisait des blagues et commentait ses chansons pratiquement tout le long du spectacle tout en essayant de parler français et d’être ‘mignon’ comme elle disait.
Cette artiste multi-talents ( auteur-compositrice-interprète) et en plus qui joue de la guitare, a su capter l’attention et l’intérêt de la salle du début jusqu’à la fin.

Elle a fait le pari de chanter tout son nouvel album et le public a complètement embarqué.
J’étais sidérée qu’elle annonce ça avant même de commencer à chanter et de voir la joie du public qui a pris part à son pari fou. Elle le dit d’ailleurs : Je suis ici et j’ai un micro, je peux faire ce que je veux.

Les titres de l’album Pleasure se sont donc enchaînés avec une Feist généreuse, grandiose et touchante.
D’ailleurs après quelques titres rythmés, elle a invité les spectateurs à venir danser un slow, certainement inoubliable pour beaucoup.

Elle a aussi chanté d’anciens titres connus tels que : I feel it All, My Moon My Man, The Bad in Each Other. 
Le clos du spectacle était Let it Die, que j’affectionne particulièrement, sûrement que la mélancolie de cette chanson et sa douceur me parlent.
Elle est revenue à la demande des spectateurs et a chanté Mushaboom et la fameuse 1234 qu’elle n’a pas chanté depuis 10 ans.

Sa voix de velours, les paroles simples mais touchantes et, j’ai envie de dire, universelles donnaient à sa prestation beaucoup de douceur et de sensibilité.

Feist était magique, touchante d’humanité, artiste complète et généreuse.

Le genre de concert qui te donne le sourire aux lèvres tout le long et duquel tu sors en chantonnant.

Tags from the story
,
Written By
More from Sarah
Stranger Than Kindness: L’exposition Nick Cave
Stranger Than Kindness: L’exposition Nick Cave, une immersion dans le monde de l’une...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *