Festival TRIBUTE – Hommage aux spiritueux du Québec

Festival Tribute

Mon engouement pour le boire local (vous pouvez lire quelques chroniques Made in Québec) ne fait qu’écho à l’engouement des Québécois pour les spiritueux locaux, qui soulignons-le sont de plus en plus nombreux et d’une qualité remarquable!
C’est d’ailleurs dans cette perspective que se tiendra la première édition du Festival Tribute — Hommage aux spiritueux du Québec, les 6 et 7 septembre 2019.

Ce salon vise à faire rayonner les microdistilleries d’ici et le savoir-faire des artisans et créateurs québécois.

C’est l’Association des microdistilleries du Québec (AMDQ) et l’Association des distilleries artisanales du Québec (ADAQ) qui souhaitaient créer un événement rassemblant autant les amateurs que les professionnels. C’est d’ailleurs l’équipe derrière la fameuse compétition de mixologie Made With Love qui a été mandatée pour créer l’événement.

Le festival se déroulera sur deux jours. Le 6 septembre est la journée réservée aux professionnels de l’industrie tandis que le grand public pourra profiter d’une centaine de dégustations offertes le 7 septembre.

En plus des conférences et des démonstrations proposées par le festival Tribute, vous trouverez sur place une station gastronomique qui servira des bouchées pour accompagner les dégustations de spiritueux.

Voici la liste des distilleries participantes: 1769 Distillery, Absintherie des Cantons, AIR distillerie, Blue Pearl Distillery, Cirka Distilleries, Distillerie de Québec inc, Distillerie des Appalaches, Distillerie du Fjord, Distillerie du Quai, Distillerie du St-Laurent – Distillerie les Trois Lacs, Distillerie Menaud, Distillerie Mitis, Distillerie Noroi, Distillerie Puy Jalon, Distillerie Shefford, Distillerie Stadacon., Distillerie Vice et Vertu, Distillerie Wabasso, Domaine Lafrance, Fils du Roi, La Chaufferie, Les Subversifs, Maison Sivo, O’Dwyer Distillery, Oshlag.

Entrevue avec la porte-parole du Festival Tribute

Pour cette première édition du Festival Tribute, la porte-parole est Emmanuelle Ricard, connue sur le Web sous le nom de Madame Gin. J’ai pu m’entretenir avec elle et avoir ses impressions concernant l’événement.

Sarah Bemri : Emmanuelle Ricard, alias Madame Gin, pouvez-vous vous présenter en quelques mots pour nos lecteurs ?

Emmanuelle Ricard : Je suis une blogueuse passionnée de gin et de spiritueux. J’ai une irrésistible curiosité pour le savoir-faire artisanal des gens d’ici et d’ailleurs. Je suis impliquée dans le grand mouvement de l’achat local, pour cette raison. Je me fais un devoir de mettre de l’avant les gins et spiritueux provenant du Québec. Mon plus grand plaisir est de partager mes découvertes et ma passion avec tous.

SB : Comme votre nom l’indique, vous aimez le gin. Les gins québécois connaissent un essor fulgurant depuis quelques années. Comment expliquez-vous cela ?

ER : Dans la foulée du mouvement mondial de l’achat local, les Québécois se sont mis à développer un intérêt pour les micro-brasseries. Il n’en fallait pas plus pour partir la grande roue de l’offre et de la demande.
Les nouvelles micro-brasseries ont donc commencé à apparaître dans les régions, dans les villes et même dans les quartiers. Cela a contribué à ce que le consommateur développe un attachement et une fierté pour le terroir de sa région.

SB : Vous êtes la porte-parole de cette première édition de Tribute. Enfin un festival célébrant le travail et la créativité des distilleries québécoises. J’imagine que vous êtes contente de la tenue d’un tel événement ?

ER : Je suis très enthousiasmée par la tenue de cet événement. 29 distilleries du territoire Québécois rassemblées sous un même toit, c’est fantastique ! Vous et moi nous pourrons échanger avec les artisans et artisanes sur leur processus de création ainsi que sur le savoir-faire. Je trouve cela passionnant !
Les distilleries nous offriront la possibilité de déguster leur spiritueux sous forme de cocktail ou nature, si nous le désirons. C’est l’occasion de se ramasser des petites recettes secrètes !

SB : Selon vous quel serait le plus grand défi pour les distilleries québécoises ? Comment peuvent-elles concurrencer les grandes marques déjà présentes sur le marché, souvent à des prix moins élevés ?

ER : C’est l’achat local, la fierté des Québécois pour leur terroir et la qualité des spiritueux produits ici qui permettront aux distilleries d’ici de se mesurer aux grandes marques.
Le saviez-vous ? Les alcools fins du Québec gagnent énormément de médailles et de prix prestigieux dans les plus grandes compétions internationales de spiritueux.

Festival Tribute

Quand : 6 et 7 septembre 2019

Où : Palais des congrès de Montréal

Site Web pour infos et billets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *